JETHRO TULL : Thick as a brick 2012, la totale sur scène

Thick as a brick- 2012

Après l'annonce de la parution pour fin octobre d'une édition anniversaire luxueuse et remixée (par Steven Wilson, évidemment !) de "Aqualung", Jethro Tull révèle qu'il célèbrera dans la foulée un autre quarantième anniversaire, celui de "Thick as brick". Pour la première fois depuis 1972, le groupe jouera l'album en intégralité sur scène au fil d'une tournée qui commencera en avril par l'Angleterre. Des dates continentales étant prévues au printemps et à l'été 2012, on espère évidemment une petite visite par la France, pays toujours peu desservi par un groupe moins célèbre chez les frenchies que presque partout ailleurs...  Source : http://www.jethrotull.com Chronique ... Lire la suite

THE MUSICAL BOX : The lamb lies down in France

Excellente nouvelle pour les fans du Genesis époque Peter Gabriel : le plus impressionnant de ses clones, le groupe québécois The Musical Box, sera de retour en France début 2012 avec le show consacré à "The lamb lies down on Broadway" (tel que Genesis l'a joué sur scène en 1975). Le 26 février à Paris (Olympia). Le 28 février à Lyon (Amphithéâtre cité de congrès). Le 1er mars à Toulouse (Zénith). Le 2 mars à Montpellier (Zénith). Le 4 mars à Grenoble (Summum). Le 6 mars à Caen (Zénith). Le 7 mars à Lille (Théâtre Sébastopol). Sources : http://themusicalbox.net/

BEARDFISH au sommet du Crescendo

Un coup de chapeau à Sébastien Monteaud et à toute l’équipe organisatrice du festival Crescendo de Saint-Palais-sur-Mer qui s’est terminée samedi soir en apothéose, et sous l’orage pour les trois derniers morceaux, par la prestation des Suédois surdoués de Beardfish, incontestable tête d’affiche (avec The Enid la veille) de cette édition 2011. La prochaine édition de Crescendo est d’ores et déjà annoncée pour les 16, 17 et 18 août 2012. Toujours gratuite  et toujours face à la mer…

PURE REASON REVOLUTION : the end

Pure Reason Revolution, c'est fini.  Sans donner d'autres explications que des "changements de circonstances individuelles", le groupe anglais a annoncé le 9 août son split par un communiqué sur son site officiel. Si les fans de prog n'ont pas tous forcément adhéré au virage "revival eighties" des deux derniers albums en date du groupe, ils se souviendront longtemps du premier opus de PRR, l'excellent The dark third (et du phénoménal titre "The bright ambassadors of the morning"). Après celle d'Oceansize, voilà une disparition prématurée qu'on ne peut en tout cas que regretter...

Mike Oldfield – Tubular Bells 2003

Mike Oldfield- Tubular Bells 2003

Mike Oldfield qui réenregistre Tubular Bells en 2003, soit quelque trente ans après la sortie de l’original : il y a deux manières d’aborder l’événement. Le premier réflexe se fige en une moue dubitative tant l’idée peut sembler aussi dispensable qu’opportuniste. D’autant qu’à l’époque, le dernier disque vraiment intéressant d’Oldfield, The songs of distant earth (1994), a déjà près de dix ans. On a donc beau jeu de ne voir dans ce ré-enregistrement que le caprice d’un ex-enfant prodige cherchant vainement à réveiller l’inspiration perdue. En vérité, il convient de replacer dans son contexte l’histoire de Tubular Bells, ou plutôt des Tubular Bells… En 1973, à sa sortie, le tout premier disque ... Lire la suite

Memories of Machines – Warm winter

Memories of Machines- Warm Winter

Voilà un disque qui tombe à pic si l’on estime que No-Man, le duo classieux de pop éthérée formé par le chanteur Tim Bowness et l’insatiable Steven Wilson, se fait décidément trop rare. Car pendant que s’accomplissent les douze (et même davantage) travaux d’Hercule Wilson aux pays de Porcupine Tree, de Blackfield ou des remasters de King Crimson ou Caravan, Tim Bowness ne fait pas la sieste. Depuis 2006, le chanteur a ainsi entamé une fructueuse collaboration avec le musicien italien Giancarlo Erra, leader du groupe Nosound, sorte de pendant transalpin de son presque homonyme britannique. Ce tandem inédit est parti enregistrer à New-York et en ... Lire la suite

Yes – Fly from here

Yes- Fly from here

S’agissant de l’histoire de Yes depuis la fin des années 70, c’est un peu comme aux galeries Lafayette de jadis : il s’y passe toujours quelque chose. Pour les distraits, résumé des derniers épisodes : la santé chancelante de Jon Anderson ayant contraint le chanteur à déclarer forfait pour la tournée 2008, Chris Squire & co recrutèrent pour la scène un certain Benoît David, « clone » version quadra et canadien. Et continuèrent les tournées (presque) comme si de rien n’était, au grand dam d’un Anderson qui, pour le coup, avait vraiment de quoi tousser... Des problèmes de santé touchant également Rick Wakeman, les claviers furent alors confiés à Oliver, son virtuose de fiston. ... Lire la suite

Beardfish – Mammoth

Beardfish- Mammoth

Au royaume des groupes « vintage » qui savent intelligemment manier les sonorités prog d’antan pour faire jaillir une singulière modernité, Beardfish se pose un peu là. Moins pompeux et démonstratif que Transatlantic, moins lourdingue que le (parfois excellent) Big Elf, ces étonnants Suédois se distinguent par ce mélange de dextérité inouïe et de folie débridée. Une sorte de point de rencontre entre la sophistication précieuse de Gentle Giant et la dérision fiévreuse de Frank Zappa. Or, après un « Destined Solitaire », leur cuvée 2009, un peu en dedans, revoilà Beardfish au mieux de sa forme sur ce « Mammoth » qui ne doit rien à Depardieu et Delépine mais bien  à une production et à ... Lire la suite