Procol Harum- Procol Harum/ Shine On Brightly/ A Salty Dog/ Home

Procol Harum 1967

Pour le grand public, le nom de Procol Harum reste exclusivement lié au monumental hit de l’été 1967, «  A Whiter Shade Of Pale », romantique ritournelle aux parties d’orgue inspirées de Bach. Pour les amateurs de rock progressif, Procol Harum fait figure de précurseur du genre, principalement pour avoir signé dès 1968, sur la seconde face de son deuxième album, une longue suite d’une vingtaine de minutes, « In Held’Twas In I », légitimement considérée comme l’ancêtre direct de celles qui fleuriront dans les années 70, le « Supper’s Ready » de Genesis restant son fils spirituel le plus évident. Seulement, le legs de Procol Harum ne se résume pas, très loin s’en faut, ... Lire la suite

Genesis- Trespass

Genesis- Trespass

Intraduisible littéralement, Trespass signifie « le pas interdit », le « pas de trop » : savoureuse observation si l’on considère que cet album représente en vérité l’indispensable pas de géant accompli en 1970 par le jeune Genesis, groupe formé de jeunes gens alors à peine sortis de l’adolescence. L’année précédente, Peter Gabriel, Tony Banks, Mike Rutherford et Anthony Phillips, qui se sont tous connus au très strict collège privé de Charterhouse, dans le Surrey, avaient signé From Genesis to Revelation : un flop commercial complet avait sanctionné ce premier album qui malgré d’incontestables vertus mélodiques (et la voix déjà si particulière d’un chanteur exceptionnel) souffrait d’une naïveté et d’un manque d’audace trop handicapants en cette ... Lire la suite