London Underground – Through a glass darkly

London Underground -Through a glass darkly

Ah quelle époque épique que celle comprise, grosso modo, entre 1968 et 1970, période où le rock écrivait sa propre histoire quasiment au jour le jour, où les audaces instrumentales les plus folles s'accommodaient des refrains pop les plus limpides, où le génie de l'inventivité pure se teintait d'une certaine innocence, d'une belle insouciance. C'était le temps où la toute jeune musique progressive, fillette du psychédélisme, était encore balbutiante, c'était le temps des Nice, d'Atomic Rooster, de Rare Bird et autres combos aujourd'hui oubliés... C'était aussi le temps de London Underground, groupe injustement inconnu et pourtant auteur d'un des meilleurs albums de cette période bénie entre toutes. Et c'est d'ailleurs ... Lire la suite