Steven Wilson- To The Bone

Steven Wilson- To The Bone

La vérité est une évaluation individuelle (« Truth is individual calculation ») : cette phrase égrenée dès les premières secondes de To The Bone par une certaine Jasmine Walkes, enseignante afro-américaine dans le civil, s’applique aussi bien à l'ère de la post-vérité qu’à l’accueil réservé à ce cinquième album solo de Steven Wilson. Il aura suffi que l’ex-leader de Porcupine Tree signe sur une major, en l’occurrence Caroline Records, et que soit délivré en avant-première sur le net, parmi les cinq extraits promos de l’album, le très dansant « Permanating », pour que l’arrière-garde des fans de rock progressif, toujours prompte à s'emballer pour le moindre radotage boursouflé, crie illico à la trahison : l’opportuniste Steven ... Lire la suite

Steven Wilson- Hand. Cannot. Erase

Wilson- Hand. Cannot. Erase

Malgré les louanges qui avaient salué en 2013 la sortie de The Raven Who Refused To Sing, Steven Wilson ne pouvait se contenter longtemps d’arpenter les seules contrées du rock progressif « old school ». Son éclectisme l’avait déjà conduit à laisser en jachère un Porcupine Tree qu'il jugeait figé dans des compromis stylistiques. Ce n’était pas pour se retrouver à nouveau prisonnier d’un carcan, fut-ce en mode solo. Avec Hand. Cannot. Erase, Wilson semble embrasser en un seul album la large palette qu’il éparpillait jadis dans ses multiples projets, synthétisant ses différentes facettes - pop, electro, metal et bien sûr prog- en une œuvre unique qui impressionne par sa cohérence avant ... Lire la suite

Steven Wilson – Grace for drowning

Steven Wilson- Grace for drowning

La haute estime envers laquelle on tient le sieur Steven Wilson suffisait évidemment à nourrir l’intérêt et la curiosité à l’approche de la sortie, comme toujours avec lui savamment scénarisée sur le net, de ce second album solo.  Mais il faut bien l’avouer : on ne s’attendait pas à saluer la sortie d’un disque aussi colossal (même s’il faut peut-être, comme on verra plus loin, écrire colossal avec un K…). Dans la nébuleuse musicale qu'ont fait jaillir au fil du temps ses talents multiples (ou son opportunisme carriériste, persifleront ses très prévisibles détracteurs), on pouvait supposer que le paysage était désormais relativement figé : le prog-rock à l’accent métal pour Porcupine Tree, la ... Lire la suite

Steven Wilson – Insurgentes

Steven Wilson- Insurgentes

Il faut croire que les carrières de Porcupine Tree, No-Man ou Blackfield, sans parler de ses nombreux projets parallèles de producteur ou remixeur, ne suffisaient plus à la voracité créatrice de Steven Wilson. Et c'est peu dire qu'après le relatif succès commercial (pas trop tôt !) de " Fear of a blank planet", dernier trésor en date de l'arbre porc-épic, la sortie de ce premier album solo du jardinier en chef suscitait impatience et curiosité, bien aiguisées par des annonces et extraits distillés au compte-goutte sur son site officiel. Comme prévu, un soin extrême a été apporté à l'emballage, digi-pack luxueux, livret conséquent, seconde galette DVD avec la version de l'album ... Lire la suite