CONCERT DE STEVEN WILSON AU TRIANON (Paris, 8 mars 2013)

CONCERT DE STEVEN WILSON AU TRIANON (Paris, 8 mars 2013)

Steven Wilson l’avait admis dans l’après-midi : il n’était pas même au courant que ce 8 mars marquait la journée de la femme… Il faut dire que le public du Trianon, au sein duquel trône au premier balcon l’ami Christian Décamps (et fils), est à 80% composé de mélomanes mâles, comme une preuve supplémentaire qu’on est bien au cœur d’un authentique concert de rock progressif… Intro attendue, mais ô combien ébouriffante, « Luminol », déjà joué sur la précédente tournée en avant-première de…

Lire la suite Lire la suite

Touch – Touch

Touch – Touch

Le psychédélisme bouillonnant de Touch se permet de folles digressions mêlant beat, jazz, folk, et musique classique, dessinant en creux les chemins qu’emprunteront bientôt les maîtres du prog-rock.

Jethro Tull’s Ian Anderson – Thick as brick 2

Jethro Tull’s Ian Anderson – Thick as brick 2

Au-delà de son architecture tortueuse à la manière de son inspirateur direct, Thick as brick 2 renoue musicalement bien davantage avec les heures plus délicates et plus folky de Minstrel in the gallery ou de Heavy horses.

Flying Colors – Flying Colors

Flying Colors – Flying Colors

Curieusement, le charme de cette sorte de grand frère américain de Kino ou de It Bites ne culmine réellement que lorsqu’il lorgne du côté des maîtres pop anglais…

Kate Bush- 50 words for snow

Kate Bush- 50 words for snow

On a coutume de dire que les albums les plus précieux ne se dévoilent que peu à peu. 50 words for snow ferait presque figure de mètre-étalon dans ce registre-là.

King Creosote & Jon Hopkins – Diamond mine

King Creosote & Jon Hopkins – Diamond mine

Le supplément d’âme de ce disque exceptionnel se nourrit d’une symbiose rare qui transcende de beaucoup les ingrédients employés

Tori Amos – Night of hunters

Tori Amos – Night of hunters

Ni complètement classique, ni totalement pop, mais un peu des deux à la fois sans perdre une once de cohérence, Night of hunters s’inscrit en en fait dans une troisième voie.

Philippe Cauvin – Climage

Philippe Cauvin – Climage

Sa voix quasi-féminine de haute-contre ajoute encore à cette impression paradoxale d’étrangeté aérienne coulant pourtant de source.

Peter Hammill – Pno Gtr Vox

Peter Hammill – Pno Gtr Vox

Cette voix-caméléon qui griffe ou caresse, râpeuse ou voluptueuse, gutturale ou angélique.