YES change (encore) de chanteur : Jon Davison remplace Benoît David

Le poste de chanteur au sein de Yes porterait-il la poisse ? Quatre ans après avoir remplacé Jon Anderson, alors victime d’ennuis de santé, le quadra canadien Benoît David, à son tour frappé par des problèmes respiratoires, a dû renoncer à participer à la mini-tournée du groupe programmée en Australie pour ce mois d’avril 2012. Pas question pour autant d’annuler ladite tournée : Chris Squire, bassiste, seul membre fondateur et plus que jamais aux commandes du navire, a immédiatement recruté le chanteur américain Jon Davison, au patronyme finalement aussi yessien que la musique du groupe, Glass Hammer, dans lequel il officiait jusqu’ici. Dans une interview accordée le 8 février dernier au site Noise11.com, Chris Squire précise que le retour de Benoît David n’est pas envisagé (en clair, son forfait pour raisons de santé est considéré comme un départ définitif du groupe) mais il ne ferme plus la porte à une nouvelle collaboration future avec Jon Anderson : « On s’échange des mails et notre relation est cordiale.  », assure Squire. Seulement, la voix « historique » de Yes a démenti cette version dès le lendemain 9 février auprès du même site : «“Je n’ai pas parlé à Chris depuis quatre ans et le seul mail qu’il m’a envoyé ces trois dernières années, c’était la semaine dernière pour demander des invitations pour mon concert solo à Mesa en Arizona… » L’univers impitoyable des changements de personnel au sein de Yes inspire en tout cas la fibre parodique de certains internautes anglo-saxons, à l’instar de ce détournement d’une scène de « La Chute » où Hitler apprend, abasourdi, le remplacement de Jon Anderson par Benoît David…